Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tricoucou ! C'est Moi !

  • : Le blog de Néon & Tricôtine
  • : J' AI LA PASSION POUR LE TRICOT ET LE CROCHET, LA CREATION DE BIJOUX ARTISANAUX ET CADEAUX FAITS MAISON, mais aussi tout ce qui concerne l'écriture,le bricolage, le jardinage, bref tout ce qui fait une jolie vie !
  • Contact

Hop On Cherche Là

Tricôtinozarchives

7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 23:01

biblioth.jpg

 

L'établissement pour jeunes filles... tenue de rigueur exigée: jupe obligatoire, blouse beige ou bleue en alternance chaque quinzaine portant à la poitrine nos patronymes et notre classe brodés de rouge, (l'ancêtre du badge en somme) a laissé quelques traces sur ma vieille carcasse.

 

Dans ce lycée bien coté de la Capitale (le pendant féminin du fameux H IV-  ne pas lire H.I.V. mais Henri IV) 

s'ouvrait aux garçons pour la première fois de son histoire..(détail uniquement nécessaire à la véracité historique)

 

Mesdemoiselles, Jeunes hommes,

Asseyez vous! en silence ....

L'entrée en classe de Français, sous entendait pour un petit piaf de dix ans,la torture sous la dictée,les crampes aux poignets pour tenter de suivre le rythme de ces mots à inscrire...

Chaque nouvelle phrase, était un arrêt cardiaque en puissance,une angoisse qui m' étreignait dans ses serres de Condor...

Les doigts moites essuyés en vitesse sur la blouse pour ne pas tâcher des lignes kéyes,devenues troubles à travers des larmes naissantes, se crispaient sur le stylo bille.

 

Ces mots inconnus, aux fautes inéluctables qui feraient mon tourment la semaine prochaine, je les haïssais.

Je connaissais le pronostic de ma copie corrigée: débitrice de nombreux points à valoir sur la prochaine, qui serait débitrice à son tour... le crédit révolving était né sur mon cahier.

Parfois la grammaire, les questions subsidiaires me laissaient quelque répit  jusqu'au découvert à venir. Je concourais plus facilement dans la catégorie rédaction, mais la faute d'orthographe veillait, perfide, à faire dévaluer ma devise.

 

 Quand la cloche enfin sonnait un air de liberté, je passais devant les portes épaisses de la bibliothèque, jetant un oeil intrigué, n'osant franchir ce sanctuaire de savoir...la fautive fauteuse, aller à la bibliothèque mais pour qui se prend-elle ?? On étudie ici ! On fait de la recherche !!

Ce n'est pas un guichet de la Banque de France  réservé aux sur endettés, qui effacerait d'un coup votre ardoise !

 

J'ai osé un jour, avec l'aide de "deux rats de bibliothèque", pousser la porte capitonnée : j'ai vu ces étagères, ces livres reliés, ces encyclopédies enluminées, ces magazines..ces élèves chuchotant pour ne pas déranger la Grand messe du savoir!

J'avais lu quelques livres bien sûr auparavant, mais rien qui ne soit dévorable, rien qu'on ne m'ait vendu aussi bien que ce premier gros volume recommandé par mes amies liseuses: "Mon Amie Flicka".

 

Quelques jours plus tard, nous venions "m'inscrire" en qualité de membre éminemment reconnu par ses pairs, sur la liste d'attente du rêve Américain. "Flicka" était rentrée au box et n'avait pas de prétendant pour la promenade, j'eus donc la remise du prix convoité après avoir signé la fiche d'emprunt....

Ce fut la cavalcade dans l'herbe verte du Wyoming, les roulades avec les Yearlings (jeunes chevaux), l'angoisse de l'abattoir après blessure, puis ce fut le tome deux, le trois, ensuite je changeais de monture, de pays, d'auteur... je dévorais la bibliothèque  sautant les obstacles dans une frénésie sauvage.

 

 Deux ans passèrent... je retrouvais la vieille demoiselle professeur de Français: ma dictée de rentrée ne comportait plus une seule faute, on m'interrogea: vous n'avez pas une soeur ? : j'ai souvenir d'une élève qui s'appelait comme vous...mais qui avait de réelles difficultés en orthographe !

 

Chaque jour je croque des mots avec un plaisir grandissant, ma vieille carcasse s'interroge à son tour ...

 Comment se peut-il qu' un cheval , soit parvenu à faire pousser une plume sur mon duvet de piaf  ?

 "Flicka" devait être........... ailée !                      

 

@Tricôtinolycée

 

 

Résumé : (Wikipédia)Kenneth McLaughlin, dix ans, vit avec sa famille dans un ranch du Wyoming. Après de longs mois de pensionnat, il rentre chez lui pour l'été et retrouve les paysages qu'il adore et surtout les chevaux que la famille élève. Son rêve est de posséder un cheval rien qu'à lui, mais il est trop rêveur et irresponsable. Son père refuse puis finit par céder.

Lors d'une balade, Ken croise une bande de chevaux sauvages, qui galopent dans les plaines, ivres de liberté. Ken tombe amoureux d'une de ces petites pouliches, c'est elle qu'il choisit. Mais privée de ses congénères et de sa liberté, la petite pouliche, baptisée Flicka (petite fille en Suédois), se désespère et, tentant de s'enfuir en sautant de hautes clôtures de barbelés, va gravement se blesser. Cet été-là, Ken va tout sacrifier pour gagner à tout prix l'amitié de Flicka.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

belgique-chine 02/12/2010 04:09



bonjour en suivant les liens de quichottine, je passe vous saluer et découvrir votre blog fort bien fait


bonne journée amitiés



Pascale la tricotineuse 02/12/2010 20:04



merci gens du soleil levant !!! on s'est déjà croisés dans les tuyaux d'Ob par l'intermédiaire de Quichottine !!! bonne nuit !!



polly 01/12/2010 09:06



Bien sûr que je vais ajouter ma maille, tout à l'envers, parce que l'orthographe fut un vrai calvaire pour la petite fille distraite que j'étais.


J'ai toujours lu, malheureusement je ne photographiais pas les mots, il a fallu qu'une vieille harpie grammaireuse (dont je salue le courage) m'exerce avec ce fameux Bled. Et j'en ai même pris du
plaisir à cette grammaire, c'était devenu un jeu avec les mots, leur place dans la phrase, leur identité, leur coquinerie parfois quand ils ne respectaient pas la règle.


 


Merci pour ce partage.



Pascale la tricotineuse 02/12/2010 21:48



Merci Polly, tu viens par les ficelles de Quichottine je pense !! je ne me souvenais plus de Mr Bled  tu éclaires ma mémoire !!! la grammaire n'était pas mon gros soucis, les "analyses
logiques" si: j'avais manqué le chapitre "mais ou et donc or ni car "en primaire cela m'a poursuivi jusqu'en 4ème merci pour ton mot ici, ça me conforte dans l'idée qu'on peut arriver à se réconcilier avec les mots  malgré les blessures de l'enfance !!  bonne soirée  neigeuse
peut-être ?



odine 10/11/2010 20:04



Pleins de souvenirs Tricotinette; tu t'es bien rattrapée et on apprend à lire chez toi dis-donc.


Ahh la comtesse de Ségur et les Jalna aussi, j'ai adoré.


Mais pas l'école, naan! L'horreur !


Merci pour cette belle récitation Pascaline.


Un gros bisou pluvieux.


odine


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 


 



Pascale la tricotineuse 12/11/2010 00:26



 pas pu revenir te voir , la connexion n'a fonctionné que ce soir après maints essais !! brrr ça vente encore !! oh ces Jalna je crois que je vais me les relire, il y a tellemet longtemps...
c'était une gourmandise !!  bizzoux Odine et tout le monde là bas hein t'oublies pas??? !!!



MARIE 10/11/2010 16:01



Eh bien ce Néon matheux a également le don des mots, on frise la perfection féminine !


Je n'ai pas rêvé, j'ai bien lu "vieille carcasse"! Ce qui n'est pas approprié, j'en suis plus que certaine ! J'ai eu droit aussi aux blouses changeantes, à l'uniforme bleu marine, béret et
gants blancs (en école laïque...), mais tout ça est très ancien ( Avec cinq " anciennes combattantes", nous venons de fêter les cinquante ans de notre rencontre) J'avais la phobie des maths
et n'ai jamais fait la paix avec cette engeance, on est si bien avec les mots...



Pascale la tricotineuse 12/11/2010 00:06



en comparaisson à la carcasse de piaf... l'oiseau a pris de l'envergure, le duvet est parti... le nid a eu son content d'oeufs et les petits volent depuis quelques années hors du nid, si c'est
pas de la vielle carcasse (rhumatisante) alors je veux bien être encore un piaf ! le lycée n'était pas un " privé "
non plus, mes anciennes combattantes retrouvées .... on est à 37 ans de la classe de sixième !! tu me bats à plate couture en maths alors !! merci Marie pour ton coucou et félicitations pour ton
lipomarché chez Mister Ô !!! j'ai appris plein de trucs culinaires !!! mes placards vont avoir des étagères hautes en couleurs du terroir !!



ADAMANTE 10/11/2010 00:45



Ah les dictées, les fautes d'étourderie, rien à faire, un rayon de soleil, une feuille qui tombe et hop, le nez se lève et on a loupé les rrrr insistant du maître pour nous indiquer la double
consonne, ou on a sauté un article... Mais j'aimais bien les dictée, c'était de petits morceaux choisis de textes qui donnaient parfois envie d'en lire plus. Bises Tricôtine.



Pascale la tricotineuse 26/11/2010 20:44



tu as raison Adamante, j'aimais bien aussi les textes choisis  !!  la dictée en elle même ne me gênait pas
s'il n'y avait eû la note supra négative au bout !! je m'en suis remise !!!


 Un petit bout d'évocation de l'enfance qui remonte parfois ... par petits bouillons  suivant l'influence de Néon , ça fera partie des mémoires de tricôtine quand j'aurais des ptiots
ptiotes fillots !!



Musardises/Parisianne 08/11/2010 22:58



Je n'ai rien sur le blog à ce sujet mais caché dans un livre certainement un petit texte griffoné il y a bien longtemps, le problème c'est de trouver le livre  au milieu de la forêt ! Les livres c'est mon péché mignon... d'ailleurs mon cher et tendre me laisse sans inquiétude dans n'importe
quel centre commercial, il sait que je n'y resterai pas longtemps... sauf s'il y a une belle librairie !


Pas de mauvais souvenirs réveillés, l'absence de frères et soeurs n'a jamais été un problème pour la sauvage que je suis .
Pas de panique pour le "bleu", prends ton temps !
Bonne soirée


Je t'embrasse
Anne



Pascale la tricotineuse 09/11/2010 23:39



hihi... faut pas me lâcher dans une librairie non plus, ni dans une mercerie !!! je parlais de la dictée comme mauvais souvenir !!!  un peu sauvage la Tricôtine, non plutôt très
indépendante   alors ma bulle est extra lucide... je m'en doutais un peu mais tu confirmes !!


bizzzoux Anne



mouneluna 08/11/2010 20:05



j'étais plutot "mon amie Flicka" comme toi mais je me souvient qu'au CM1 la maitresse ne jurait que par "Dear Chérie" une bluette dont les premières de la classe se gaussait d'être leur livre de
chevet.


moi j'étais plutot les malheures de sophie ou les mémoires d'un ane.


pui en 6ème je suis carrément entrée dans l'univers d'alexandre dumas. c'est pour cela que je suis passionnée d'histoire


bonne soirée



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:26



je n'ai pas lu "Dear Chérie" , j'ai lu à l'école primaire la comtesse de Ségur, j'avais adoré l'auberge de l'Ange gardien et les suites , les Dumas sont venus après Flicka, puis les classiques
Troyat, Bazin, j'arrête la liste est longue, j'ai dévoré les bouquins depuis... j'aime beaucoup le roman historique , les sagas familiales qui changent d'époque au fil des générations "Les
Jalna" de Mazo de la Roche furent un régal également !!!  bonne soirée Moune !!


j'espère que les explications  poncho sont  bien arrivées



catiechris 08/11/2010 18:52



hélas on m'a dit de lire, je l'ai fait, et aucun progrès ou si peu, si peut être un peu en vieillissant, par le travail, la ténacité...


Mais dans ton texte je trouve les mots que je ne sais dire par moi même sur mon blog, j'ai perdu l'habitude de développer de jouer, de penser par les mots, je suis en panne sèche, mon coeur aussi
surement, regrettable mais en te lisant je me retrouve et cela me fait du bien...



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 22:10



Je crois que le résultat dépend beaucoup de  la mémoire Cathy, la mienne est photographique à 100 % j'apprenais une récitation en l'ayant lue, je voyais les phrases , les virgules et
les changements de strophes , une facilité qui m'a permis de  récupérer l'orthographe par la lecture. Pour l'écriture, je fonctionne de la même manière, je vois les choses, les lieux, les
sensations que j'ai eues comme un film, c'est plus facile de décrire des images qu' écrire. Si écrire te fais du bien, comme c'est mon cas, lance toi, n'aie pas peur du ridicule, tu sais néon est
là pour faire le fanfaron et diversion... comme ça on rigole et on ne voit pas toujours ce qu'il y a derrière le clown ...   bizzzoux au peps.. Cathy



Lyly 08/11/2010 18:43



Bonsoir Pascalinette


Quel régal ce texte !


Bravo à toi, 


Belle soirée, bises, Lyly



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:28



tu fais pas faire de dictées hein ? aux pov ptits zozios !!!  Bizzzoux Lyly bonne soirée merci pour ton
coucou !!!



Monelle 08/11/2010 18:23



Une façon bien à toi de nous décrire ton horreur de l'école (on est plusieurs comme toi, rassures-toi) et ta découverte de la lecture grâce à UN livre, que tu racontes si bien avec tes mots de
Tricotineuse.


Je t'embrasse bien fort


Monelle



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:11



j'adorais l'école  Monelle,bien meilleure en maths (Néon est un matheux) , il n'y avait que la dictée qui me mettait dans cet état !!  la lecture m'a sauvée ma mémoire
est photographique principalement cela m'a fait du bien de l'écrire cette tranche de vie, il y a des choses qui remontent doucement  en vieillissant ... la sagesse finira par me trouver !!
bizzzoux Monelle merci pour ta vizzite (je mets toujous des zzz je les z'aime)



Martine27 08/11/2010 17:51



Ah les blouses ! On en a bien bavé avec les dictées, quand on voit que maintenant nos gosses font une faute par mot ! Quant à Flicka, il me semble bien m'en souvenir aussi, mais la passion de la
lecture je l'ai depuis toujours j'ai commencé modestement avec les Albums d'or



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:06



Merci Martine pour ta vizzzite !!! j'ai lu aussi des colelctions plus jeune, mais ce n'étaient pas les livres "des grands" comme je les imaginaient, je me souviens de la couverture de "mon Amie
Flicka" avec imprimé  "Best seller" , je ne savais pas ce que cela voulait dire à l'époque et ça m'évoquait quelque chose de très littéraire !!! , tu as raison les fautes maintenant... mes fistons sont des affreux fauteurs depuis l'entrée au collège .. la génération SMS nous
gouvernera un jour... pfff  bonne soirée ! je me régale avec toutes ces évocations sur les coms



Snow 08/11/2010 17:41



Allo Tricôtine!!  LA feuille de dictée, mais oui, l'enfer! Pourtant, sans stress, facile... Moi aussi je remettais des copies de travaux sans fautes et la dictée, épouvantable. J'ai beaucoup
appris comment accorder les mots, les verbes en lisant, s'agit de remarquer. J'espère que la tempête ne t'a pas trop remarquée pour passer vite son chemin. Gros bisous



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:14



coucou Snow !! comme quoi on est quand même réconciliées avec les mots malgré les dictées "torture" !!! pour aujourd'hui ça va je ne baigne pas !!! l'alerte est maintenue jusqu'à demain
soir.... je croise les bottes en caoutchouc !!  bizzzoux  Snow (connexion ok pour l'instant)



Mamie Claude 08/11/2010 15:43



QUE de souvenirs si bien contés avec humour. Pauvre petite fille, mais qui est devenue une jeune femme adorable, drôle, tourbillonnante et qui tricotine si bien fils, perles et mots ! Mille
bisous



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:18



quelle galère ... hihi j'en ris maintenant mais j'en ai bavé !!! et Papa qui n'était pas commode   j'ai encore des
remarques parfois si j'en laisse passer sur le blog... faut que je revienne en arrière pour corriger !!  mille bizzzoux "mon Amie Claude" !!!



kiki 08/11/2010 12:41



Comme quoi les miracles existent ...... lol..... j'adore ton histoire !!!bises,Christiane



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:39



une histoire de "mémoire visuelle" , ça aide bien pour voir comment les mots sont écrits quand on les a enfin lus !! merci KiKinette les miracles existent !!! je l'espère fortement  pour tout !



Brunô 08/11/2010 12:10



Ma souris en tremblote d'émotion, j'ai souri, je suis attendri par ce petit piaf duveteux, cette bouquineuse dévoreuse d'aventures,qui ne compte plus ses fautes mais dont on compte désormais
les mots exquis à croquer relevés d'un zeste de tendresse et d'une pointe d'humour. Alors, nul doute que nous ne regretterons pas des souvenirs que nous n'avons pas  vécus mais
sans lesquels tu ne serais pas celle qu'on aime et qu'on envie.


Grosses bises .dont  j'espère que la puissance renverra la tempête dans ses foyers. 



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:37



Néon est toujours là pour éviter de tomber de la dramaturgie complète !!!   il faut qu'il mette son grain de
folie  dans tous mes textes ... la lecture m'a sauvée du bouillon pas culturel !! merci pour ces beaux môts mon Amiral ils font mouche... faut que je trouve un "mouchoir" pour les
laisser se poser !! pour l'instant côté météo tout baigne... façon de parler on a "alerte à Malibu" jusqu'à demain soir mais le vent s'est assagi... l'est parti sous sa couette lire les
révoltés du Bounty !! (au chocolat).. Dis tu viens jouer chez Mr Ô ??? c'est récré !! bizzzoux depuis mon cheval perchée



gazou 08/11/2010 10:14



voilà une page de souvenirs joliment racontée ou tricotée


Mais suffit-il de prendre goût à la lecture pour acquérir l'orthographe..J'en ai tant connu qui aimaient lire et cependant avaient toujours beaucoup de peine à écrire correctement 



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:43



bonsoir Gazou, ce n'est ici qu'un cas !! la chance que ma mémoire soit visuelle, je n'aurai peut-être connu aucune amélioration si j'avais eu une mémoire différente. je ne regrette pas d'avoir lu
et de lire encore c'est une belle évasion y compris si les fautes persistent !!!



Quichottine 08/11/2010 10:14



Et... tu l'as publié pour les rêveurs... tu es adorable. Merci deux fois.


 


Ce texte-là, j'aurais aimé l'avoir écrit.


T'embrasse fort !



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:49



ça ne pouvait aller que dans tes rayons.... un peu de rêve d'enfant qui reste malgré le temps !! trop beau compliment pour que je ne rougisse pas    bizzoux  Quicottine à.... sûrement dans la nuit !!!



Quichottine 08/11/2010 10:12



Merveilleux texte, Tricôtine... j'ai adoré ces souvenirs et la façon dont tu les racontes.


 


Si tu publies un jour tes mémoires, dis-le moi, je me les procurerai.


Juste ce qu'il faut d'humour et d'émotion...


Merci.



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:46



Un duo habituel Quichottine, Néon à la rigolade, et Tricôtine à l'émotion... un sujet qui me tenait à coeur, une blessure pas bien grave, mais que je suis contente d'avoir pansée grâce à la
lecture .. mes mémoires fichent le camp... par petits morceaux, je me dépêche d'écrire avant qu'il ne soit trop tard  BIZZZOUX Dame de Bibliothèque ... tu comprends pourquoi je suis bien dans tes allées !!!



jill-bill.over-blog.com 08/11/2010 09:25



Bonjour Pascale... Ma hantise la dictée au tableau noir....Enfant j'en faisais des apnées...Me faisant tout petite dans le dos de ma camarade d'en face, mais la maîtresse debout me repérait
facilement...Ah ces maudits participes passés, passons !!!!  Mon Amie Flika nous regardions à la TV en noir et blanc.... Animaux et enfants réunis disait ma mère c'est forcément beau, alors
nous regardions religieusement... Bisous de jill   Merci.



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:54



coucou Jill, bah toi aussi tu as fait du progès en orthographe !!! Encore heureux qu'on n'en sois pas sorties
traumatisées ... on ne s'amuserait pas autant avec ces satanés môts qui nous le rendent bien  !!!  Je ne
me souviens pas avoir vu un feuilleton, le film bien après avoir lu le livre, oui ! chez nous c'était "Belle et Sébastien" que nous regardions en noir et blanc  et Poly le poney...


bizzoux Jill



m'annette 08/11/2010 09:01



et bien, elle a sacrémment évolué, la gamine apeurée!


Comme c'est bien tricoté, cette page de souvenirs!


Si tu le permets, je t'emprunterai l'idée, pour un récit perso (complètement opposé au tien) et certainement écrit différemment!!!


Je t'en aviserai, lorsque je publierai!


Tu me donnes ton feu vert?


Bises


PS: en attendant, si tu veux voir le stand de mon expo hier, il sera ds qs minutes sur mon blog!


Bonne journée à toi


Bises!



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:57



feu vert !!!!!!    emboite les môts qui te feront plaisir !!! bizzoux M'annette, je fais un petit tour de coquille ce soir je passerai voir ton expo !!!



Musardises/Parisianne 08/11/2010 08:27



Aurais-tu lu à travers ma sphère, face à ton écran ou bien Néon est-il devin qu'il puisse à ce point évoquer une part de ressemblance . J'ai toujours été nulle en dictée, c'était un traumatisme permanent et mes professeurs de français ne comprenaient pas que je fasse tant
de fautes alors que mes rédactions s'étalaient sur de nombreuses petites copies et sans erreur...
Quant à notre Amie Flicka, un souvenir émouvant. Ces livres sont chez mes parents, je n'avais pas la chance d'avoir une bibliothèque accessible facilement et étant fille unique, les livres qui
m'étaient offerts remplacaient les frères et soeurs que je n'avais pas.
Merci Pascale pour ce beau souvenir qui en réveille tant d'autres...
Bonne journée
Bises
Anne



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 21:00



 tu as écrit un texte sur ce sujet??? dis moi que j'aille lire ça !! je ris quand tu parles de divination et sphère,
c'est le sujet de mon prochain billet!!


 je l'ai tellement mal vécue cette nullité en orthographe... ma mémoire est photographique, dès que j'ai ingurgité les livres tout est rentré dans l'ordre, je dois bien laisser passer
quelques fautes encore, le clavier n'aide pas pour écrire sans erreur. Je me souviens que c'était un pavé "mon Amie Flicka", j'en ai peut-être lus d'autres avant : la comtesse de ségur
c'était avant sûr, mais ils ne m'ont pas autant marqué que cette série qui a été le grand déclic. Quand on parle d'école à deux vitesses, je reconnais que j'ai eu cette chance d'entrer dans ce
fameux Lycée où tout était à disposition, je suis moins bien lottie ici côté bibliothèque, mais j'ai plus de moyens pour acheter mes livres que ne les avaient mes parents ! contente que les
souvenirs remontent  pour toi désolée s'ils ne sont pas toujours joyeux . Les blessures se pansent pour
moi en les couchant là ! bizzoux Anne je pense à ton "bleu", c'est en cours !!!


 



NicoleNini 08/11/2010 07:22



eh bien ca c'est une belle réussite, car j'ai eu la blouse, comme toi mais la bibli, c'était pour moi aller à l'abattoir... comme quoi les chevaux n'ont pas toujours une belle fin Courage pour
aujourd'hui, je croise les doigts, no stress Nini



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 23:00



hihi!! tu n'en es pas moins ouverte à beaucoup de choses et de bien belles !!! ça n'a pas de prix , tu dois bien lire quelques lignes par ci par là !!! la journée à l'abattoir s'est bien
passée... j'en suis sortie vivante !!! j'y remets ma tête à couper demain , quitte ou double "joueuse" jusqu'au
bout le canasson !!! bizzzoux... je cherche la trombine de Néon et Tricotine pour ton chez toi !!



belgique-chine 08/11/2010 02:11



bonjour bon début de semaine amitiès



Pascale la tricotineuse 08/11/2010 23:07



merci pour ton passage, j'ai rattrapé mon com oublié hier , l'était trop tard je crois bien !!