Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tricoucou ! C'est Moi !

  • : Le blog de Néon & Tricôtine
  • : J' AI LA PASSION POUR LE TRICOT ET LE CROCHET, LA CREATION DE BIJOUX ARTISANAUX ET CADEAUX FAITS MAISON, mais aussi tout ce qui concerne l'écriture,le bricolage, le jardinage, bref tout ce qui fait une jolie vie !
  • Contact

Hop On Cherche Là

Tricôtinozarchives

13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 07:00

0064-copie-1.gif

Défi n°44

 proposé par Hauteclaire

communauté CROQUEURS DE MOTS

 Les nuits sont longues, et nous nous rassemblons à la veillée,

autour d'une lampe tempête

et d'une bouteille de vieux rhum, pendant que dehors il fait noir.

Le moment est venu de se raconter des histoires,entre marins,

et d'évoquer des souvenirs ..et le défi arrive, entre tous ces conteurs.

 Peut-être aussi une nouvelle occasion de se connaître mieux !
Vous avez rencontré une célébrité? Racontez nous !
Mettez -vous en scène, plantez le décor , faites-en un grand évènement.
Vous en avez rencontré plusieurs, enchaînez les histoires ...
Mais .... car il y a un mais ...
Tout bon marin a le sens de la narration, voire de l'exagération, ou de l'invention ..
Racontez au moins deux histoires, et faites deviner laquelle est fausse ! 

et si les deux le sont, faites croire le contraire.

    

 

C’est la veillée sur la coquille de noix,

Je fais mon tour de coque comme chaque soir de défi, la mer est calme, les matelots se retrouvent pour jouer avec les mots dont ils ont le secret, tous feux éteints, il ne reste que cette lampe tempête, dont la flamme oscille sous la brise du soir, je les entends raconter leurs faits d’armes, leurs  rires me parviennent assourdis par le clapotis des vagues, leurs jeux de mots  fusent tels des S.O.S dans la nuit étoilée…

Le dernier défi à la mode est un bâton de dynamite, « racontez votre rencontre avec une célébrité », il y a les matelots qui ne sont pas souvent descendus aux escales, qui restent sur la réserve, deux ou trois ont des histoires à faire rêver les midinettes de la planète, et ....

Il y a ces gaillards d’avant, comme mon père embarqué pour un petit tour aux souvenirs, qui raconte avec tant d’émotion malgré sa mémoire qui s’efface lentement…

« Ce soir, puisque nous en sommes aux confidences intimes, je vais vous dévoiler un secret que je n’ai jamais raconté à personne … Lorsque j’étais au lycée, dans ces années chamboulées d’après guerre, j’étais pensionnaire, on ne rentrait pas chaque semaine à la maison, les moyens de locomotions n’étaient pas aussi  pratiques que ceux de maintenant,  on restait parfois trois mois sans rentrer. Il fallait bien occuper son temps les week-ends . J’étais dans sa classe, c’était mon meilleur copain. Pendant trois ans nous avons refait le monde qui était le nôtre, inventions des jeux , des casse tête, des blagues pour épingler nos camarades, il n’y avait pas plus jouissif pour nous, que lever les yeux au ciel, montrer du doigt une chose inexistante, après maintes scrutations, nos amis voyaient ce que nous avions montré, nous décrivaient la chose, et nous riions complices de notre mauvais tour. (il a les larmes aux yeux en évoquant le souvenir, je crois même qu'il en rit encore) Nous inventions des grilles de mots croisés sans case noire, jouiions au bridge, apprenant aux pions de l’internat ce jeu passionnant, nous allions le soir, nos livres sous le bras, rejoindre leur chambre. Un jour nous fûmes pris en flagrant délit de transit après le couvre feu, nos acolytes de jeu, gardiens de la bonne conduite des dortoirs, vinrent à notre secours, prétextant que nous avions l’interrogation du lendemain à préparer . C'était un fabuleux dessinateur aussi, il n'avait pas son pareil, un coup de crayon sur une feuille de papier, et la course de vélo s'animait, vous sentiez l'effort sur les pédales, la lutte pour gagner, et le champion recevait le bouquet à l'arrivée…

 Je vous parle de lui, nous avions 12 ou 13 ans, la vie nous a séparés,  nombreux sont ceux qui s’exercent aujourd’hui à ses nombreuses facéties littéraires ….Je n'ai jamais osé le recontacter, d'autant plus quand il est devenu célèbre,  et j'ai ce regret , ce harpon planté dans ma chair. Il n’est plus de ce monde, mon ami du Lycée Geoffroy St Hilaire à Etampes, nos noms se terminant en « Ec » nous avaient rapprochés peut-être? Il y a quelques années, un dame charmante m'a contacté, pour faire oeuvre de mémoire , une émission télévisuelle lui était consacrée, elle avait téléphoné à nombre d'homonymes, m'avait enfin retrouvé, j'ai su alors que cette amitié avait été réciproque et que j'avais compté pour lui, nous étions ces jumeaux de tumultes en têtes, c'est lui l’Oulipo, les choses, je me souviens…C'était mon Georges Perec » 

 

Son histoire est belle, ces années lycée où ils fumaient en cachette dans les toilettes ...Il n'a même pas enjolivé le personnage, pourtant il a été marin mon père, il a seulement sorti fébrilement quelques coupures de journaux, quelques photos jaunies enfouies dans la poche intérieure de sa vareuse élimée, restituant ce pan d'adolescence retrouvée et leurs jeux qui n'amuseraient probablement pas un seul gamin de 13 ans de nos jours!  

 

Je suis là, pensive  ai-je rencontré « la célébrité » , oui je crois que je pourrais à mon tour participer au jeu , c'est même sûr !! Je l'ai rencontrée un jour de Février, c’était la Saint Valentin !  J’étais un peu timide il est vrai, pensez on n’en rencontre pas tous les jours…

Je m’étais habillée de manière à plaire, avait fourbi mes armes secrètes , un fourreau de mailles brillantes, un boa de plumes lumineuses,  il fallait ça… pour l’approcher et l’accrocher.

Dès le premier instant, quand  nos regards se sont croisés, nous sommes devenues inséparables, elle adulée,  tourbillonnante au milieu de cette foule effervescente, emportée dans ces fêtes qui ne s’arrêtent jamais… m’a fait rencontrer  son monde, bariolé, m’a intégrée jusqu’à  la fusion, j'ai su garder mon identité malgré la diversité de ses fans ! "Gloire et Beauté" premier rôle, et Tricotine à sa suite!

Depuis quelques temps , les valeurs se sont inversées, j' entends "qui est cette charmante "beauté" à côté de Tricôtine?" c'est vous dire !! me voilà bientôt plus célèbre qu'elle !! 

 

(je ne sais arranger les histoires pour qu'elles paraissent plus vraies ou plus fausses , à votre avis combien sont véridiques )

(réponse Mardi 14 /12/ 2010 08:00 )

Partager cet article
Repost0

commentaires

H


Deux très belles histoires Pascale ! Comme je suis très en retard partout, je me doute que ton papa a bien été en classe avec Georges Perec ..


Allez, je file lire la suite, pour avoir toutes les clés


Gros bisous à toi



Répondre
P


Merci Hauteclaire, ravie que ton ordi soit ragaillardi !!! je me prépare à mon tour pour demain !! gros bizzoux



O


J'ai entre les mains  le magistral ouvrage de David Bellos "Georges Perec, une vie dans les mots", biographie parue au seuil. J'y vois ton père sur la photo de la classe de 3è B au collège
Geoffroy-Saint-Hilaire en 1950-1951. De Perec j'ai lu : les choses, quel petit vélo..., la disparition, les revenentes, la boutique obscure, W, la vie mode d'emploi. J'ai lu également quelques
uns de ses innombrables écrits divers et variés parus ici ou là et cités par les amoureux des mots et des contraintes littéraires. Ah, j'oubliais ses mots croisés dans le Point à la fin des
années soixante dix.


Paradoxalement je ne considère pas Georges Pérec comme un écrivain, au sens courant du terme, mais plutôt comme un explorateur des mots, un manipulateur de la langue, un créateur hors normes, un
grand fabricateur, démiurge obsédé par les mécanismes cérébraux et l'écrit susceptible de les mettre en lumière, bref un homme de lettres et un homme de l'Etre.


 


 


 


 



Répondre
P


Merci Mister Ô!!! ça c'est trop sympa je vais me copier tout ça !!! je viens d'entamer "les choses" emprunté dans la biblio de "pater noster" !!  ça me plait déjà,  les premières pages
me donneraient envie de dessiner  l'endroit décrit tellement c'est minutieux... mais j'sais pas dessiner .


 Je vais suivre à la lettre tes indications, je l'imaginais bien en tournicoteur de mots, au néon mijotant cocotte minute ,  il est temps que je m'instruise, je vais découvrir des
tournicotages inconnus de mon néon  !!!! merci du fond du coeur  bonne nuit !! .... c'est bientôt qu'on
transmute??? j'suis en manque ...



L






Répondre
P


    suis pas belle ???



Q


Sans même les avoir connus, sans même les avoir cotôyés, j'ai l'odeur et l'atmosphère de ses dortoirs d'internat, les jeunes hommes en devenir avec leur propre avenir qui se dessinait
déjà pour certain, j'y suis et j'aurais aimé les  connaitre, faire partie de leurs jeux... Oh que je suis jalouse de cette jeunesse! de cet élan, de cette amitié indéfectible malgrè le
temps... Merci Tricôtine pour ce cliché à peine jauni...



Répondre
P


j'aurais bien aimé aussi connaitre cette ambiance d'internat, je crois que ça rapproche d'avantage les amitiés.  Mes fistons ont adoré leurs années de pensionnaires, je ne sais pas tout ....
 je vais en découvrir de belles un jour ...  bonne soirée merci de ton passage ici



B


La première histoire est plus que réelle, j'y crois à 100 % et tomberai de mon escabeau s'il en était autrement, ça m'a fait penser à quelque chose que j'ai appris de mon père il y a 5ans un
copain de collège aussi dont il n'avait jamais parlé avant et qui est aussi très connu....La deuxième je n'y crois pas à tort ou à raison,  je ne te connais pas mais je ne te vois pas avec
un boa excuse moi bizz



Répondre
P


les deux sont vraies Pascale... avec un petit jeu du néon pour la seconde !!



R


Bonjour


Je me rallie à la majorité je pense vraie la deuxième histoire


Amicalement



Répondre
P


tu as à moitié gagné et à moitié perdu Henri , les deux sont vraies  avec une pirouette pour la seconde



Q


Là, je ne sais pas... je me demande si tout n'est pas faux... ou vrai. :)


Passe une bonne journée, Tricôtine. Bisous.



Répondre
P


Quichottine de la Manche ne se mouille pas.... c'est vrai qu'il fait Frisquet  gros bizzzoux Quichottine les deux
sont vraies, la seconde façon néon !!



A


Ah tricôtimagicienne, tu nous fais passer de la larme à l'œil au mystère le plus  étourdissant avec cette beauté inconnue à tes côtés. Je te reverrai donc demain pour tout savoir!


Bisous.



Répondre
P


hihi !! rien de magique!! que du réel  et virtuel  gros bizzzoux Adamante !!



F


je sais que tu peux etre célèbre mais la premiè-re me parait la plus plausible


Bises Tricotine t merci pour tes visites durant mes marchés



Répondre
P


Merci Fransua, célèbre grâce à vous les croqueurs !!!  et la première est vraie également !!



A


La première estune histoire très belle et j'espère qu'elle est vraie.


Bonne soirée


 



Répondre
P


le résultat est en ligne avec les explications, si tu veux les lire, je te réponds que la première est vraie si tu n'as pas  le temps  et la seconde aussi d'une certaine mannière



J


La première ... Magnifique est forcément vraie !


Quand à la deuxième ... ça sent la légende mais est bien belle !


Bonne soirée



Répondre
P


la légende de Tricôtine... ça va bien pour une cap'tain de coquille



L


J'espère que la première est réelle !  Et merci d'avoir aimée ma pirouette.



Répondre
P


gagné Lilie, et j'ai pirouetté aussi pour la seconde qui est vraie également "vue" du néon



L


Bonsoir Pascalinette


La première, fort bien narrée semble très crédible quant à la seconde, je ne


t'imagine pas avec plein de fanfreluches, ça ne te ressemble pas


Très belle soirée, gros bisous, Lyly



Répondre
P


fanfreluches en trois couches et plis sur plis, déguisée en oignon roulé sous la couette !!!  gros
 bizzzoux  ma Lyly   !!!



O


La première histoire est vraie ; connaître le jeune Pérec, cruciverbiste déjà et amateur de bridge, avec un bon coup de crayon. Bon, pour moi c'est un peu facile, vu que j'ai pas mal lu sur lui.




Répondre
P


tu me diras ce que tu as lu? si tu peux me donner des références  ??? je vais essayer de me documenter , ce défi m'a vraiment donné envie d'en savoir plus après leurs années Lycée !
faut que je m'y mette, quand j'ai parlé du lipoclub à mon père, il riait que je découvre les lipogrammes ... rassure moi y a pas d'age pour en manger ???  bonne soirée  Mister Ô


 tu avais la réponse au premier texte tu n'as joué qu'une demi partie


 



N


Salut Tricôtine. Le premier récit à l'air trop véridique pour que j'y croie, magicienne des mots. Le second, par contre, oui: je te vois très bien en boa lamé et plumes d'autruche.
Bises.   :}



Répondre
P


Noune mouette moqueuse !!!!  



A


J'aime trop les souvenirs de jeunesse et la joie de les raconter alors je balance pour que la première partie soit amicalment vraie et la deuxième un vrai bobard...



Répondre
P


la première est vraie gagné les explications sont en ligne, la seconde est un vrai babord  "pas bobard"



P


La première sonne juste, la seconde... aussi bien sûr ! Comment notre Tricôtine pourrait-elle ne pas faire d'ombre à la plus tapageuse des stars ? Les étoiles ne brillent que pour ceux qui savent
les regarder et quand l'éclat est trop violent, personne ne peut voir  on ne voit bien qu'avec le coeur, c'est bien
connu...
Bises et bravo pour ce défi
Anne



Répondre
P


Merci pour ces éloges, je prends des poussières d'étoile plein mes zyeux !!!  bizzoux Anne  fais des bises aux
étoiles de neige pour moi si elles viennent te voir .  ps: billet  eurostar  étoile du nord in the pocket !!



J


La deuxième histoire est trop courte pour être inventée. La première trop détaillée pour être réelle. Mais je perds toujours alors...



Répondre
P


râté Juntos  tu as gagné encore une fois le cocotier



L


Bonjour Tricôtine. Ta première histoire, je sais qu'elle est vraie, tu nous en as déjà parlé et ici nous en savons plus, pour notre grand plaisir !


La deuxième est amusante, je la pense imaginée, avec humour mais j'ignore qui est la vedette de "Gloire et Beauté" (si ce n'est pas un nom inventé par toi !).


Le contraste des deux est épatant ! Bizzzzz !



Répondre
P


Lénaïg tu es devin .... ou Druide ??? tout juste !!!  je ne connais pas le nom de la vedette de gloire et beauté , je ne connais que le titre de ce euh feuilleton ?? pas vu une image , ça
sent les "feux de l'amour" je crois   réponse en ligne pour le croustillant si tu as envie, les coms sont pas
obligatoires... après je n'arrive pas à répondre  bizzzoux



M


Je pense qu'il y a une grande part de vérité dans l'histoire de ton Papa, ta façon à toi de lui faire un clin d'oeil de fille à père !


La seconde ? je pense que Néon a tangué dur pour te la souffler !!!


Gros bisous






Répondre
P


score au maxi Monelle , je vais voir si les zyeux d'Alain ont tourné sur la piste de danse !!!  bizzoux



M


Tricotinôlait en fourreau et boa, pourquoi pas !


Les farces malicieuses, le lycée, les mots croisés, n'y aurait-il pas un certain atavisme là-dessous qui ferait pencher du côté de la vérité?


C'est bien raconté, bonne journée Tricotinôlait!



Répondre
P


je suis complètement atavée du côté de mon père   Marie !!! bonne soirée



M


bonjour


quel plaisir de te lire et cette musique,!  c'est un émerveillement et une évasion


mimie 02



Répondre
P


merci Mimie pour ce com!! je ne peux aller vizziter ton blog en as tu un ???



B


La seconde est moins conforme à ta personnalité et à l'image qu'on a de toi. Pour la première, elle est très bien contée, elle pourrait-être plus crédible si tu avais écrit comme dans "la
disparition" ou "les revenentes"..;hello Georges !


Gros bisous, tu es comme moi, on ne sait pas bien mentir



Répondre
P


j'ai pas menti du tout ....  j'ai pas mystifié , juste un peu "néonifié" sur la seconde    faut qu'on fasse des progrès tu crois ???  bizzoux "Amiral"



N


j'avais 13 ou 14 ans, ma meilleure amie suivait des études dans une école sport études, quelques uns avaient pour option cinéma art


c'est comme ça que nous avons passés quelques soirées en compagnie d'acteur et actrices nouveux nés à l'époque


je ne peux oublier le baiser d'un belatre et les rires d'une actrice encore de ce monde, je tairais leur noms par courtoisie


gros bisous ma belle



Répondre
P


toi tu fais ça les doigts dans le nez !!! j'ai pas pensé à éviter de citer les noms !! quelle bonne idée  gros
bizzzoux d'une bélâtre au coin du feu



J


Bonjour Pascale, en un vrai en deux faux...  J'aime bien l'histoire une elle semble réelle. Trop de sentiments dedans pour le personnage proche de toi.  
Bisous cap'taine fille de marin.  bon lundi tournée des blogs !    Jill 



Répondre
P


bizzzoux Jill  tu as gagné la moitié  de ma bulle  !!!