Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tricoucou ! C'est Moi !

  • : Le blog de Néon & Tricôtine
  • Le blog de Néon & Tricôtine
  • : J' AI LA PASSION POUR LE TRICOT ET LE CROCHET, LA CREATION DE BIJOUX ARTISANAUX ET CADEAUX FAITS MAISON, mais aussi tout ce qui concerne l'écriture,le bricolage, le jardinage, bref tout ce qui fait une jolie vie !
  • Contact

Hop On Cherche Là

Tricôtinozarchives

22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 06:00

Défi n°88

proposé par Un soir bleu

 COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

 

 

Il m'a fallu remonter le temps... chercher dans la malle aux souvenirs:

En fouillant , j'ai retrouvé des textes oubliés depuis déjà plus de deux ans

soufflons sur la poussière,

60 défis plus tard le n°28 sort de l'ombre à nouveau

il n'a pas pris un ride finalement,

 même s'il n'est pas fraichement sorti de mon néon

je l'aime toujours autant ....ce grenier là 

grenier.jpg

 

"Le grenier mansardé"

 

La rambarde de bois rugueuse de l'échelle style "meunier" qui y mène, tremble sous l'effet de ma main. 

C'était notre quartier général de filles t'en souviens tu Lalie ? Papa nous avait dit "si vous le nettoyez vous pourrez y camper". Pas encore rénové, à cette époque, les trous dans le plancher, les toiles d'araignées, les souris ne nous avaient pas rebutées! Nous en avions fait notre tour d'ivoire, nos lits à baldaquins confectionnés avec de vieux rideaux punaisés sur les poutres,  nous jouïons les princesses au grenier dormant ...ne dormions pas ! Nous avions toujours une nouvelle chose à nous dire...Nous inventions nos vies dans ce donjon où les princes charmants viendraient nous délivrer. 

Je connais ses entrailles dans les moindres recoins, là sous la tuile qui commence à chauffer au soleil printanier, il y a l'histoire de ma vie antérieure, l'histoire des mes vies intérieures, des morceaux de mon existence dont j'ai voulu conserver l'image, à travers des babioles insignifiantes, de peu de valeur.

Surtout ne rien toucher en mon absence... ne rien emprunter sans m'en parler.. jusqu'à cet ours en peluche borgne qui baisse la tête comme endormi par la chaleur.

Je pourrais m'avancer les yeux fermés sans craindre la moindre bosse, je connais la hauteur des poutres,  il suffit de se voûter légèrement.. A droite il y a la petite fenêtre qui donne sur le jardin;

J'ouvrirai d'un coup sec le vieux volet, il ne grincera pas !

Le soleil s'engouffrera arrosant la poussière de son jet lumineux, inondant mes narines des senteurs de Glycine, une abeille éblouie cherchera la sortie, le grenier au printemps , un bonheur sans pareil!

j' avance de trois pas, toujours les yeux clos,  la malle de marine de grand père est là, immuable, attendant patiemment qu'un jour on la "descende".. ma malle aux trésors qui ne renferme plus que les confessions  d'une adolescente sur un journal intime, perdu dans des photos de classe jaunies, et des correspondances anglophones de mon autre époque.

La progression vers le fond du grenier est plus oppressante,  je vais paupières fermées, la luminosité ne se perçoit plus, je sens que l'air est moins léger, l'unique fenêtre ne ventile pas aussi loin, la résine du lambris échaudé semble vouloir pleurer en larmes odorantes.

 

Ils sont ici au pied de la poutre maîtresse, il suffit que je me baisse un peu, une boite à chaussures fanée leur sert d'écrin : mes patins à roulettes aux lanières de cuir! ils sont là ! bien là! loin des fistons.. trop loin pour qu'ils osent s'aventurer à les essayer.

Le mur de pierre est juste quelques dizaines de centimètres plus loin, l'armoire y est seule à cet endroit,  droite comme un garde , l'unique espace où elle et moi pouvons être debout; à l'intérieur la machine à écrire mécanique " une royale", trônant parmi les affaires de plein air que l'on sortira cet été!

 

J'y passerais des heures, lovée dans cet antre chaleureux, en oublierais de boire et de manger, j'y serais ermite, sage, mon âme y vagabonde... c'est une invitation à la contemplation, la méditation, point besoin de cours de relaxation. Le grenier, c'est le comble! Un paradoxe, on vide la maison et on comble le grenier qui à son tour vous comble avec les souvenirs, j'y retrouve mes morts, mais aussi la vie à travers ces objets , les pans du passé.Ce mouvement perpétuel de sac et de ressac, module les battements de mon coeur , mon rythme cardiaque est entre parenthèses.

 

Je dois faire demi tour, le temps passe vite dans ma mansarde...

   

A la sortie je donnerai un petit tour de clé à la bouteille musicale de grand mère Marie, juste pour verifier qu'elle fonctionne,  ma visite sera terminée sur un petit air de menuet, je reviendrai avant l'été c'est sûr, chercher le matériel pour les jeunes qui voudront camper... à moins qu'ils n'investissent à leur tour le grenier ?

 

@Tricôtinôsouvenirs

 

C'était le thème de ma première prise de commandement sur la coquille, je suis heureuse de participer avec ce texte qui me tient à coeur , une impression de boucle bouclée m'étreint... Merci Francine, pardon de n'avoir pu écrire à nouveau sur ce thème . A bientôt toutes et tous , une petite amélioration après l'infiltration, me fait envisager l'avenir plus sereinement , je reste cependant prudente.  J'ai hâte de revenir vers vous en pleine forme ! bizzzzoux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Néon & Tricôtine - dans Jeux d'écriture
commenter cet article

commentaires

ABC 06/11/2012 09:54


Je n'ai pas pensé au grenier et pourtant quel lieu magique !

Djemaa 06/11/2012 09:14


Belles photos sur ce blog, je reviendrais si cela vous fait plaisir, Pascal.

Jeanne Fadosi 05/11/2012 01:22


ben du coup je n'étais même pas venue lire ton texte . Je suis très en retard sur mes lectures d'ailleurs. Je
suis contente que tu ailles mieux. continues à prendre soin de toi. c'est le plus important.


bises et belle semaine

pimprenelle 04/11/2012 11:41


Un beau grenier qui en a fait surgir un autre de mes souvenirs.


C'est incroyable ce que les articles des unes et des autres font revivre.


Comme je suis toujours en retard (de plusieurs métros !) j'ai su il y a peu que tu avais des problèmes. 


Pour l'angine, j'espère que c'est en bonne voie. Pour le reste, si c'est le bras, comme je l'ai lu, tu seras certainement obligée de ne plus trop bloguer.


Gros bisous.

jill bill 02/11/2012 17:27


Bonsoir Pascale !!!  Comme nous étions au quart n°89 et plus personne par la suite... j'ai accepté de prendre le quart 90 à la demande de Enriqueta... Lundi 12 je publie l'annonce 90 pour la
quinzaine du 12 au 25-11-2012 donc !!!  Pensées amicales de la part de jill, j'espère que côté santé rien de bien grave.... Je t'embrasse, jill

enriqueta 02/11/2012 12:49


http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com/archive/2012/11/02/merci-les-croqueurs.html#comments

Parisianne 29/10/2012 08:11


Bonjour Dame Tricôtine,
J'espère que tu vas bien. Cadences infernales ici mais serais heureuse de te parler un brin. Fin de journée aujourd'hui ?
Je t'embrasse fort, fort
Anne

Marie de Cabardouche 26/10/2012 10:37


Que l'amélioration due à l'infiltration te soulage pour un long temps, prends bien soin de toi Tricôtinôlait.


C'est avec plaisir que j'ai soulevé les voilages de tes lits à baldaquins, fais un crouch-crouch à ton nounours et effleuré le cuir craquelé de tes patins (à la campagne, nous n'avions
pas ce genre de moyen ludique de déplacement...). J'emprunte ta "Royale" machine à écrire pour te laisser un message d'amitié et de joyeuse reconnaissance pour m'avoir fait découvrir les
Croqueurs de mots. Bisous, Tricôtinôlait!

Lilou 24/10/2012 20:01


alors comme cela tu nous lâches.... Tu as raison soigne -toi. Pour moi l'opération est programmée(enfin) pour le 7 novembre sans
garantie que la douleur sera totalement maîtrisée mais je tente quand même.


J'avoue hésiter à reprendre l'atelier car je ne suis pas trop douée en informatique et j'ai peur que cela me prenne du temps mais il
serait dommage qu'il tombe à l'eau (c'est le cas de le dire). La petite fabrique pour laquelle j'ai aussi écrit est un peu tombée . je ne suis pas sûre d'être à la hauteur !


Tiens-moi si possible au courant...


bises


avec le sourire
@ tantôt

chloé 23/10/2012 09:54


Coucou Tricôtine! Comme tu vas nous manquer! Ton texte est magnifique et ton grenier à l'image de ce que j'ai pu  perçevoir  de toi! Un beau grenier comme je les aime! Une belle
personne comme je les aime! les croqueurs pour moi c'était surtout son capitaine qui savait me faire voyager, qui savait m'entraîner dans son humour, me faire aller au fond de moi! le chemin fût
court mais beau et espère que le voyage pourra se poursuivre sur le chemin des mots! Plein de gros bisous!  Chloé


Ps! Mon ours Martin, lui aussi borne et dépoilu trône aussi dans le grenier ! A chaque fois que  je le verrai , je lui ferai un petit clin d'oeil qui forcément t'arrivera!

un soir bleu 22/10/2012 22:30


Bonsoir Pascale. Tout d'abord, j'ignorais, avant de le proposer, que le thème "grenier" avait déjà été cité ... Les Croqueurs ne m'en ont pas voulu (oufffff !) : la preuve, ton joli texte
racontant ton grenier et la malle du grand'père ... Cela sent bon les souvenirs d'enfance et par là-même, la nostalgie de ce temps béni ... Merci à toi. Je vois par ailleurs qu'une infiltration
t'a soulagée, tant mieux ... As-tu trouvé (re)preneur ? Pour ma part, c'est impossible, je peine déjà à trouver du temps (je suis une boulimique d'activités, en plus du bureau, mais là parfois je
sature un peu, j'ai même parfois honte de ne pas visiter les autres blogueurs comme ils le méritent. La retraite ? C'est dans 7 ans ! ... si l'arthrose de mes doigts me laisse le loisir de bloguer encore !)


Bon courage, Pascale. Et merci pour la bonne tenue du gouvernail, c'était impeccable !

ABC 22/10/2012 21:07


Et comme nous aimerions aussi pour toi que tu retrouves la forme et ne quitte pas nos chemins d'écriture...


Ton grenier m'a fait pensé à la véranda que nous monopolisions avec une de mes sœurs pour nos jeux d'enfance...


Comme tu le dis d'un premier sujet à celui-ci que de chemin parcouru, encore bravo et merci du fond du cœur

alice 22/10/2012 19:47


Je te souhaite d'aller mieux, et te remercie pour tous ces défis conduits avec les croqueurs et croqueuses qui nous ont donné bien des émotions ! un beau témoignage en souvenirs  où
l'on retrouve les objets familiers et magiques. Amitiés Alice

flipperine 22/10/2012 18:12


que de trésors dans un grenier

Monelle 22/10/2012 17:47


Un ours en peluche, des patins à roulettes, la machine à écrire redécouverts sur un air de menuet... un doux nid d'enfance ce grenier !


Poursuis bien ta convalescence, ne fait pas d'exploits !!


Bon début de semaine - bisous



Quichottine 22/10/2012 16:27


La boucle est bouclée, mais ce partage est si beau...


Merci pour ce moment de souvenirs partagés.


J'aime aussi beaucoup ce dernier tour de clef à la boîte à musique. :)


Je t'embrasse fort. Passe une douce soirée.

leblogdhenri.over-blog.com 22/10/2012 16:02


Bonjour Tricôtine,


Ton texte n'a pas pris une ride. J'ai adoré et l'ai même relu plusiers fois. Ces souvenirs d'enfabce sont toujours trés émouvants. Prend surtout bien soin de toi et à trés bientôt
j'espère. Bises bien amicales.


Henri.

Nounedeb 22/10/2012 14:46


Coucou Tricôtine. J'ai été tentée de faire comme toi, rechercher un texte dont je me souviens vaguement. Mais j'ai vaqué à d'autres occupations...


Je t'envoie un brin du soleil timide de la rive droite.

jill bill 22/10/2012 14:01


Bonjour Pascale ! J'étais chez Amtealty à l'époque...  Les patins à roulettes voui je m'en souviens.... le vieille machine à écrire... deux ans déjà !  Le temps passe sans se lasser, un
compteur né ! Je te souhaite d'aller de mieux en mieux, y a pas de raison, je te fais la bise, jill et à plus...

Lenaïg 22/10/2012 13:51


Bonjour Tricotinôsouvenirs ! Tu fais bien d'y remonter, dans ce magnifique grenier et de nous y entraîner ! Gros bizzzouxxxxx !



M'amzelle Jeanne 22/10/2012 13:42


Chère Tricottine... ton grenier est magnifique, le temps n'a plus d'importance lorsque l'on est dans un rêve.. Je suis si heureuse de te lire et te souhaite le meilleur dans ta convalescence.


Pour plusieurs petites raisons je vais jouer les marmottes et mon blog va se trouver endormi pour un mois.. J'ai tellement de plaisir d'être parmi les blogueuses !! Je t'embrasse très fort chère
petite Pascale et te souhaite le meilleur.


Jeanne

Eglantine Lilas 22/10/2012 13:42


les greniers n'ont pas d'âge ...a bientot belle enfant


bises

Patricia-Embroidery 22/10/2012 13:25


je sais pas si tu as eut mon message pour demain  je ne viendrais pas j'ai pas le moral  tout va mal donc pas envie d ele faire subir bisouxxx