Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tricoucou ! C'est Moi !

  • : Le blog de Néon & Tricôtine
  • : J' AI LA PASSION POUR LE TRICOT ET LE CROCHET, LA CREATION DE BIJOUX ARTISANAUX ET CADEAUX FAITS MAISON, mais aussi tout ce qui concerne l'écriture,le bricolage, le jardinage, bref tout ce qui fait une jolie vie !
  • Contact

Hop On Cherche Là

Tricôtinozarchives

6 avril 2011 3 06 /04 /avril /2011 22:01

 Jeudi Poésie

 proposé par Hauteclaire

communauté CROQUEURS DE MOTS

 

P1020739

 

Langue de terre

sauvage et solitaire

que la mer envahit

chaque jour, chaque nuit

tu fleuris en polders

en digues, en écluses.

 

Au bord de l'Océan

embouchures ensablées

tes ports ont trépassé

 

La sape se poursuit

malgré tous tes efforts

sur tes lopins de vignes

 à mondiale renommée

la silice s'immisce

déposant un a un

les grains du sablier...

 

combien de temps encore

 tes côtes enflammées

pourront-elles résister ?

 

Médoc

Langue de vigne

dégustée par le verre

Terre de légende .... hier

 

Maints défis relevés

à te désenclaver

chimère!

 

Médoc

Langue de terre

absorbée par la mer

Légende de terre...demain

 

@Tricôtinôfutur

 

Le Médoc perd chaque jour des centimètres de côtes face à la mer,

acculée par la Gironde et son estuaire sur son front oriental

c'est une terre de combats menés contre les eaux depuis des siècles

la guerre n'est pas terminée.... gagnera t-elle tous les combats ?

souhaitons qu'elle ne devienne la prochaine "Atlantide" de la liste!

 

toutes les explications en vidéo : histoire du Médoc

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

P


Magnifique hommage à ta terre d'adoption. Ailleurs c'est la macadam qui gagne  !
Désertion d'écran cause de soleil bien présent !
Grosses bises et bonne semaine
Anne



Répondre
F


coucou pascale^^


à défaut d'invention compliquée, je te propose de participer avec nous à un tag pour l'arbre-à-mots toutes les
infos sur la Newsletter du Jour!


j'espère que tu voudras bien tenter cette fois? d'avance merci à toi et très bon we!!!



Répondre
P


coucou FF, je vais regarder ça à tête reposée .. je suis en vacances juste ce soir, les semaines précédentes ont été très chargées y compris chez les croqueurs! je sais que je ne participe pas
beaucoup à l'arbre à mots pourtant ce n'est pas l'envie qui manque, le temps est difficile à gérer pour moi dès la fin février ! je te remercie , je me pose ce soir un peu, besoin de relacher la
pression !! mais je viendrais voir  je ne promets pas de faire... ça dépendra de sujet je te fais des bizzoux merci
pour ton mot ici !



M


Très jolis vers remués par la houle ....


terre en danger ...


nepas perdre la boule !.



Répondre
P


oui il ne faut pas perdre la boussole de vue !!



R


Waouhhh! C'est superbe!


On ressent dans tes vers le rythme de la mer qui ne cesse de grignoter la terre et de gagner du terrain...


Bravo!


Bisous


Rose



Répondre
P


Une terre bien peu connue sous son aspect géologique, on la connait sous son aspect oenologique , quand il n'y aura plus de terre, il n'y aura plus de vins aux noms légendaires ...elle me tient à
coeur malgré la difficulté d'y vivre du fait de l'isolement, c'est une belle région que j'apprends à connaitre depuis 40 ans sans la connaitre encore  parfaitement ! Merci Rose pour tes
éloges.. pff ça me fait tout chose!



M


J'ai adoré ce poème, triste et beau, qui chante comme une complainte. Bises. Mireille



Répondre
P


c'est un peu une complainte... le progrès ne trouve pas encore toutes les solutions ... Bizzz Mireille merci ! A très bientôt



A


Mêlée des eaux que la terre accueille, abers qui murmurez et le sel et la source, les arbres sur vos rives, tentent encore de sourire, n'osent trop se pencher. Déjà de vertes plantes étouffent
vos bulles enlacées... ô, Terre, vous n'êtes pas légende !



Répondre
C


Une belle leçon de géographie en poésie !



Répondre
P


toutes les matières y passeront ... après les maths, le plus difficile sera peut-être la culture physique ! 



J


Oups ! Un autre Atlantide.... J'espère que non capitaine.   J'ignorais son triste sort à cette terre.... que tu aimes tant.   Allez soyons optimistes !! 
    Bizzzz du soir.... Merci Pascale   



Répondre
B


Magnifique et angoissant à la fois, le sang de la vigne prend toute sa signification en ton Médoc de terre, de mer et d'hommes.


j'ai hâte d'y être et ta photo me met le vin à la bouche


Gros bisous



Répondre
L


Bonjour, Tricotinôfutur ! Oui oui, on reste optimiste et combatif ! Ton poème est magnifique et le film que tu proposes très intéressant, des Hollandais venus appliquer leur science des polders
aux dunes malmenées et envahissantes comme parfois les eaux de l'océan en passant par les étonnantes écluses qui s'actionnent toutes seules, les bergers à échasses et l'apparition des cultures de
la vigne. Un grand bravo et plein de bizzzouxxxxx !






Répondre
Q


Je ne sais pas pourquoi j'ai ressenti de la tristese en te lisant... Il faudra que je revienne pour être sûre d'avoir bien lu.


 


Passe une douce journée, Tricôtine.


 


Bisous.



Répondre
T


Très bel hommage à cette terre qui, je l'espère, échappera au triste sort que l'eau lui prépare.



Répondre
E


TRes beau choix cette terre du Médoc..profitons en vite avant qu'il ne soit trop tard...un attachement profond a
cette terre se ressent dans tes vers si touchants.


grosses bises capitaine j'ai beaucoup aimé et je suis touchée par tes vers



Répondre
C


Magnifique poésie, BRAVo, Pascaline!!!


Très gros bisous,


Clarélis



Répondre
N


Un beau poème qui évoque bien cette terre prenante du Médoc. Chapeau bas, Tricôtine. Chaude journée.



Répondre