Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tricoucou ! C'est Moi !

  • : Le blog de Néon & Tricôtine
  • : J' AI LA PASSION POUR LE TRICOT ET LE CROCHET, LA CREATION DE BIJOUX ARTISANAUX ET CADEAUX FAITS MAISON, mais aussi tout ce qui concerne l'écriture,le bricolage, le jardinage, bref tout ce qui fait une jolie vie !
  • Contact

Hop On Cherche Là

Tricôtinozarchives

24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 23:23
Poésie chez Bruno
    et les "croqueurs de mots"

julien.gif


Toi Julien,
Toi enfant arrivé au village
Toi que j'ai connu bambin
Toi que j'ai vu grandir
avec mes deux garçons
Toi que j'ai croisé souvent
me souhaitant  bonjour
de ton large sourire blond
 
Je suis à mon tour ta mère,
mes tripes crient la douleur 
le désespoir de tes parents
mes entrailles se tordent
révulsées, exsangues

Je te pleure
Je pleure sur ta vie
partie samedi matin

Toi qui ne pensait pas
avoir autant d'amis
ils étaient tous présents
t'accompagnant jourd'hui
vers ton dernier voyage

Je ne pardonne pas
à ta belle mécanique
Je ne pardonne pas
à ton  engin diabolique
ce crime contre nature
Je ne pardonne pas
que tu sois à jamais absent
Enfant, ami des miens,
tu n'avais que 22 ans
  •     Pascale qui n'a pas le coeur à tricotiner



    Arthur RIMBAUD
      (1854-1891)

Le dormeur du val

C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons D'argent ;
où le soleil, de la montagne fière,Luit :
c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit



(désolée si je vous mets mal à l'aise avec ces deux poèmes, mais il fallait que ça sorte)
Partager cet article
Repost0

commentaires

M

Chère Pascaline
 La plus grande des injustices, la disparition d'un jeune. Le plus bel hommage que tu puisses lui rendre, est d'en parler toujours et encore tout en réconfortant ses amis de son
âge.
Tu es forte Pascaline, parle et écrit cela te soulagera. Je suis avec grande compréhension de tout coeur avec toi. Avec toute mon affection. 


Répondre
P

Merci Mamie Claude !   je suis dans ma famille, d'autres sujets plus joyeux me font du bien au Néon,  dans le cocon d'origine, dorlotée et je tricotine entre filles , apaisée, le
retour à la maison renverra sûrement les bosses au coeur, mais on va avancer il le faut !!

merci merci Bizzoux de tout coeur


Q

Tu n'as pas à être désolée... je comprends ce chagrin.

Il faut qu'il sorte et c'est bien de dire.
J'ai lu aussi ailleurs... c'est navrant.

Bisous amicaux pour toi.


Répondre
P

Merci Quichottine,je sais que ce genre d'écrit fait parfois fuir les lecteurs, ils se sentent gênés, mais il fallait que ça sorte pour avancer à petits pas vers d'autres choses

bizzoux


N

... Pasacaline, il n'est pas de mots pour consoler vos coeurs douloureux.
mes enfants ont perdus dans les mêmes conditions un ami il y a un an, j'ai comme toi été vidée par ce départ si injuste, ces petits qu'on a vu grandir, qui jouent avec les notres ! et qui laissent
derriere eux une cicatrice qui ne se referme pas.
Kevin va avoir besoin de reconfort, pour lutter contre cette injustice, cette rage qui doit bouillir au fond de lui
Il est important d'en parler, pour ne pas les oublier, je regrette de ne voir ton article que ce matin, mais mon coeur triste t'accompagne dans cette triste épreuve pour t'aider à trouver la
force
je t'embrasse très très fort




Répondre
P

le changement d'air m'a un peu apaisée, suis à Paris pour ma semaine de vacances, douceur côté familial, cela fait beaucoup de bien, Tricotin se débat avec les eaux de la gironde et les vents qui
ont déferlé, il se met à l'eau... mais pas de dégâts dans la maison ni dans nos installations... les prairies transformées en lacs,  les photos sont assez impressionnantes!! mes petits
sont repartis au boulot pour demain,ça va occuper leur esprit, le retour du week end est plus difficile merci pour ton soutien Nat je te fais de grosses bises


F

2 mots émouvantes mises en mots et je comprends ta douleur, j'ai un gars de 18 ans qui vient d'avoir le permis


Répondre
P

c'est ma terreur ces voitures et engins mécaniques qui vont tellment vite.. le dernier des miens a eu son permis en septembre et la première sortie de route à peine un mois après alors, tant qu'ils
ne sont pas au lit sous la couette je tremble !
pourtant je devrais m'y faire, l'aîné à capoté 3 voitures en 5 ans !!  ils ont pour l'instant St Crhistophe qui les surveille mais jusqu'à quand !!  je suis horrifiée pour Julien que je
connaissais, nous pauvres mères ont est bien loties ...
 bizz Fransua merci d'être venue lire ces textes bien tristes


H

Pascale.
Perdre un enfant est la chose la pire qui soit. Pauvres parents!
Et nous ne pouvons nous empêcher de penser aux nôtres...
De tout coeur avec toi. le petit garçon de grands amis à nous est pour plusieurs jours entre la vie et la mort.
...Et je prie.
Hélène.


Répondre
P

chère Hélène tu résumes ce que nous tournicotns dans notre Néon depuis une semaine!
j'espère pour tes amis un heureux dénouement, je ne sais si la prière fait partie de mes armes supersoniques.... mais je suis avec toi pour ce combat !! bizzoux Belle Hélène !! merci pour tes mots


F

Mon fils me récitait le dormeur du val ce matin!
C'est l'horreur absolue un jeune qui part dans sa belle jeunesse;  rien ne peut consoler des parents qui perdent un enfant;On se sent tous atteint par un si grand malheur
bisous


Répondre
P

merci Fanfan pour tes gentils mots, il n'existe pas plus grande horreur , je le ressens comme ça, un peu de réconfort de vous tous m'a apaisée , je vais essayer de dormir, je suis hantée depuis
presque une semaine par cette nouvelle.  bizzoux  merci Fanfan!!


J

c'est injuste de partir comme ça et Brunô t'a dit l'essentiel, d'expérience je crois.
Je suis de tout coeur avec les parents qui vont devoir survivre. Ce n'est pas dans l'ordre des choses, mais c'est ainsi.
bises Pascale, et il vaut mieux dire que taire son chagrin


Répondre
P

je sais Jeanne, mais il faut arriver à l'accepter , les môts de Brunô m'ont d'autant plus réconfortée, merci Pour eux et pour nous,  m^me si nous ne sommes que des voisins,ou
amis  c'est tout le village qui est sous le choc.
internet m'aide à évacuer cette douleur, je sais qu'il ne faut pas que je la garde en moi, la menace de mes démons est toujours présente, alors je largue mes "bouts" au vent, merci de les attraper
un moment et faire avec moi un petit pas vers l'avant !!
tu vois ta gentillesse je la savais à lire tes mots depuis longtemps, ce soir elle me réconforte , les écrits des croqueurs en poésie d'aujourd'hui m'ont apporté beaucoup de douceur, et de quiétude
c'est bon... demain mes tricotinoux reviennent je me sentirai plus forte surtout pour Kévin l'aîné qui a été confronté de plein fouet aux obsèques de son ami.
Merci Jeanne grand merci pour tes mots  je t'embrasse


M


Dur, trop dur, trop injuste cette vie qui s'en va à l'aube d'un commencement .
Courage , il en faut même si les mots ne remplacent rein, car pour toi et les siens, ceux qui l'ont connu, la leur continue
Injustice , mauvais sort, difficile à pardonner et à oublier
Tes deux poèmes sont remplis de douleurs, mais de les avoir exprimer aura momentanément atténuer ta peine ( je connaissais le second que je relis souvent )
Bises et bonne soiére



Répondre
G
Liliane, POURQUOI ?
P

merci Mamylou, le blog permet d'exorciser des rages que l'on ne peut crier en pleine rue, sans faire sombrer tout le bateau, ça reste silencieux merci pour avoir lu ces mots qui ne sont pas très
engageants et pourraient faire fuir , cela m'aide à aller de l'avant aussi pour mes fistons, leur ami est parti il va falloir les aider à en parler ainsi qu'aider les parents de Julien dans leur
deuil , on va redresser la tête ça fait du bien de vider son sac..;

merci merci pour ta visite dans ma bulle d'encre noire aujourd'hui 


D

Ces poémes sont très beaux. Je m'associe à ta peine et à ton chagrin ainsi qu'a celui des parents de Julien. Je t'envoie plein de courage et d'amitié. Didi


Répondre
P

merci Didi, j'aurai préféré n'avoir jamais besoin d'écrire ces mots, mais le destin n'a pas compté avec mes désirs ... on va s'occuper tous de ces pauvres parents, mais on ne peut revenir en
arrière ....au temps où tout était bien !! merci pour tes encouragements cela fit du bien de pouvoir parler aussi des choses difficiles merci ma Big good Didi !!


L


J'ai oublié :
 

Rose


Répondre
P

merci Rose pour tes jolis smacks bizzoux doux !!!


L



Je ne peux que compatir à l'atrocité de ce Départ violent ; ce n'est pas un âge pour être arraché à ceux que l'on aime et qui nous aime

Un neveu de ma moitié a été aussi victime d'un accident de la route à l'âge de 21 ans, il y a quelques années ; de ma vie je n'ai jamais cotoyé autant de douleur en communion

Ces plaies ne se referment jamais ; la vie continue mais l'amputation d'un enfant demeure une douleur sans nom

Oui, quoi de pire ?...

Tout tendrement ma belle

Rose




Répondre
P

merci Rose , tu comprends .... je vais aller mieux, mais il faut que ça sorte pour que le courage revienne , ils auront besoin de tous pour les soutenir, le village est petit , une toute
petite communauté mais l'entraide jouera je n'ai pas d'inquiétude de ce côté là !! juste le temps que ça j'avale les boules dans la gorge bizzoux merci


H

Une grande tristesse en ces mots, une injustice de la vie.
Je t'envoie de gros baiser.


Répondre
P

merci Harmonie, ton poème m'a fait beaucoup de bien aujourd'hui , une touche de douceur dans mon Néon , c'est pas rien !! bizzoux


K

Quelle tristesse.....................une blessure qui jamais ne se refermera!!!!!courage à Tous, bizzzzzzzzzzzzz,Christiane


Répondre
P

merci Kiki, il faut passer le cap et parvenir à le garder vivant dans nos mémoires ... bizzoux


B

C'est injuste et révoltant, on est désarmé, anéanti, désemparé, le plus difficile est d'accepter de survivre à tout ça, à cette abscence, au vide. Ton chagrin, la douleur des copains et
surtout de la famille, ouvrent une plaie qui ne se refermera jamais, il faut  donner beaucoup d'amour pour tenter de vivre autrement avec cette félure toujours présente, parler de lui pour
qu'il continue à vivre dans les coeurs, le pire serait d'oublier.
Je t'apporte mon réconfort amical et espère que tu donneras et répandras cette force à  son entourage pour malgré tout continuer à vivre.
gros bisous


Répondre
P

merci pour ces mots Bruno qui prennent tout leur sens,
Je ne pouvais laisser seul  Julien partir sans ce poème gravé sur la toile,
Kévin est revenu hier  pour l'accompagner, chaviré, zombie...  mon bébé à consoler  
On fera oeuvre de mémoire et de présence auprès de sa famille et ses amis pour le garder vivant. Il faut juste un peu de temps pour avaler ... l'horreur et l'effroi
merci pour tes jolis mots de réconfort qui me vont droit au coeur
la Tricotilimace est tenace : on puisera la force là ou elle se trouve 
  un coup de pied à Néon ça va réparer les connexions?


P

OH, c'est un grand chagrin qui fait du bien de partager, mais qui laisse amer! Comme c'est difficile et comme on est impuissant et comme on ne sait pas quoi dire!


Répondre
P

on ne sait pas quoi dire, tu as raison, c'est pour ça que je crie en silence sur la toile, ça ne fait de bruit que pour ceux qui le lisent,  merci Pascale ce n'est pas mon fils mais c'est tout
comme, je suis une mère et toi aussi quoi de pire ? bizzoux merci pour ton amitié qui me donnera un peu de courage pour soutenir les parents de Julien


E

c'est toujours une grande tristesse meme si on ne connait pas tous ces jeunes qui nous quittent si tot, trop tot, alors comment ne pas comprendre ta peine dans le cas présent que tu exprimes avec
ton coeur et pudeur.


Répondre
P

Merci Eglantine, c'est toujours triste, quand ce sont des jeunes, ça me révolte toujours, mais celui que tu vois chaque matin ou chaque soir, le week end parcequ'il joue avec les tiens, qui habite
à 500 mètres, même s'il n'est pas ton fils tu prend son décès en pleine face pour ne pas dire en pleine g....
je suis anéantie depuis lque j'ai appris , il faut que je remonte, que je sois forte pour ne pas faire sombrer mes ptits complètement chavirés.
Merci Eglantine pour tes mots qui me font du bien, les larmes vont partir il faut juste que je trouve le mouchoir qui va bien!! bizzoux